Idées reçues sur les émotions #6

Idées reçues sur les émotions #6
Au quotidien, il ne faut pas trop s’écouter, sinon on ne fait plus rien !

Saviez-vous que nous avons un mode pilote automatique ?

Notre cerveau doit traiter chaque jour des dizaines de milliers d’informations. Il ne peut pas prendre un temps de réflexion conscient pour chaque chose que nous faisons.

Imaginez si nous devions nous rappeler chaque jour comment marcher, parler, nous habiller… Afin d’éviter la surcharge cognitive, chaque fois que cela est possible, notre cerveau se met par défaut dans ce mode automatique afin d’économiser de l’énergie, ce qui libère notre conscient pour d’autres activités.

S'écouter
Idée reçue sur les émotions numéro 6

Notre cerveau aime économiser de l’énergie

Plus un chemin neuronal est utilisé plus l’information qu’il transmet devient rapide à exécuter tout en consommant moins de ressources.

C’est par cette répétition que se créent et s’ancrent les apprentissages, les habitudes et les routines.

Ce mode pilote automatique, en plus de libérer notre conscient a de nombreux effets bénéfiques : il nous permet d’accomplir plusieurs tâches simultanément, d’avancer rapidement dans des tâches répétitives, d’être endurant sur le long terme…

Le problème, quand le mode pilote automatique devient notre mode de vie principal, c’est qu’il peut nous rendre comme « somnambule » à travers les moments cruciaux de notre vie.

En nous faisons perdre de vue les messages de nos émotions et de notre corps, ce mode automatique nous fait prendre des décisions automatiques, par défaut.

C’est à dire les décisions les plus économes énergiquement qui sont celles de nos habitudes, de nos idées reçues, de nos conditionnement. Celles qui nous permettent de persévérer sur la voie actuellement emprunté… même si ce n’est plus la voie qui nous rend heureux.

Certains mécanismes de pensées entretiennent ce mode automatique

Certains mécanismes de pensées entretiennent ce mode automatique et nous confortent dans cette impression d’être coincé, de ne pas pouvoir faire autrement, c’est le cas par exemple des :

  • Dénis de responsabilité : « Ça ne me plait pas de faire ça, mais c’est l’institution qui nous le demande, j’y peux rien »
  • Croyances « Je ne peux pas changer de métier à mon âge !
  • Obligations : J’ai pas le choix, je dois faire avec et supporter…

Ce mode pilote automatique est parfois tellement efficace que seul un accident de vie nous permettra de sortir de notre somnambulisme.

Une perte, un imprévu, un accident qui va nous réveiller un instant et nous permettre de reconsidérer nos choix à la lueur de ce qui compte vraiment pour nous.

Parfois, c’est une rencontre inspirante, une expérience vécu différente, qui va faire naitre la possibilité d’un changement, d’un ré-alignement vers ce qui fait davantage joie et sens pour nous.

Et puis parfois, dans un moment de réveil spontané on peut se rappeler de notre capacité à choisir, à créer.

Et on peut même choisir de mettre la formidable endurance de notre pilote automatique au service de davantage de conscience dans notre vie.

Par exemple en ancrant l’habitude de prendre régulièrement des temps de connexion avec soi-même pour écouter nos émotions, nos besoins et faire des choix différents du mode par défaut.

Par exemple, je peux me demander régulièrement :

  • Comme je vais là maintenant ?
  • De quoi ai-je besoin en ce moment dans ma vie ?
  • Quels choix puis-je faire pour vivre davantage ce que je veux vivre ?

A chacun-e je vous souhaite un agréable réveil à la rencontre de vous m’aime.
Léti

2021 2022 Amour Auto Empathie Besoin Cartes Chacal Choix Citation CNV Colère Compromis Conflit Connexion Célébration Demande Différenciation Empathie Entendre un NON Girafe Gratitude Harmonie Inspiration Interdépendance Jeux Joie Jugement Merci Nonviolence OSBD Paix intérieure Peur Colère Pratique Reconnaissance Sensations Sentiment Shift Solution Stratégie Tristesse Vidéo Violence YouTube Écoute Émotion

5 1 voter
Évaluation de l'article

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments