DIRE NON AU SERVICE DE LA RELATION

Pourquoi est-ce si difficile de dire NON quand quelque chose ne nous convient pas ?

Une partie de la réponse se trouve, je crois, dans notre système éducatif chacal.

Quand on nous étions enfants, que nous avons dit NON, la réponse de l’autorité ( adultes, professeurs, …. ) était souvent les réprimandes, les exigences, les punitions, la privation, l’isolement…

A l’inverse quand nous disions OUI , nous étions récompensés, félicités, nous recevions des marques d’affection.

Aujourd’hui, même lorsqu’il n’y a plus de relation d’autorité, nous avons intégré ces mécanismes de punitions/récompenses et dire NON relève parfois d’un vrai challenge !

Une autre partie de notre difficulté s’origine, je pense, dans notre besoin fondamental de lien.
Notre éducation chacal nous a appris à entendre le NON des autres avec des oreilles chacal.
Résultat, en recevant le NON de l’autre, soit je vis du rejet (je ne compte pas pour l’autre ) soit de la colère ( il devrait se comporter différemment ).

Quand la relation compte pour moi, un de mes freins à dire NON est donc souvent ma crainte que l’autre se sente rejeté ou soit en colère « contre moi » et que le lien soit abimé.

C’est ainsi que, lorsqu’en moi ça fait NON, soit :

  • je vais dire quand même OUI à la demande, en mettant mon besoin d’authenticité à la poubelle ( je me punie moi même )

ou

  • je vais dire un DEMI-OUI à la demande, en montrant bien à l’autre que je le fais à contre cœur ( je fais payer l’autre )

Et lorsque je parvient à dire NON, soit:

  • je vais dire NON et rien d’autre, fin de la discussion ( tant pis pour la relation)

ou

  • je vais moi-même me placer en position d’autorité, dire NON et le justifier en jugeant l’autre et sa demande ( tant pis pour ce qu’il vit )

Personnellement, aucune de ces manières ne m’apporte satisfaction…

Transformer ma manière de relationner avec le NON, lorsque celle ci ne me convient pas, me demande un vrai changement de regard.

Voici ce qui m’aide à effectuer ce mouvement intérieur. Dans mes relations du quotidien, j’aime me rappeler que :

  • je préfère que l’autre me dise un NON honnête plutôt qu’un OUI à contre cœur qui va entretenir un ressentiment entre nous.
  • j’aime entendre ce que vit la personne derrière son NON car cela m’aide à me relier et à ne pas le prendre personnellement.
  • quand quelqu’un dit NON à ma demande j’aime me rappeler qu’il dit OUI à des besoins précieux pour lui . Lorsque les besoins de chacun sont pris en compte de nouvelles manières de satisfaire les besoins de tous peuvent émerger.

À partir de là, voici quelques alternatives à notre manières de dire « NON » avec l’intention de prendre davantage soin de mes besoins, des tiens et de notre relation.

  • m’exprimer avec honnêteté : dire authentiquement comment je me sens avec la demande et quels sont mes besoins non rejoints.
  • me relier à ce que vit l’autre après avoir exprimé mes besoins, pour prendre soin de notre relation
  • co-créer et soutenir l’émergence d’une nouvelle solution qui prenne soin des besoins de chacun.

Et comme à chaque fois, pour me souvenir de ce qui m’aide j’en ai fait un dessin. Et vous, quelle relation entretenez-vous avec l’expression du NON ?

2021 2022 Amour Authenticité Auto Empathie Besoin Bonheur Calendrier Cartes Chacal Choix Citation CNV Colère Compromis Conflit Connexion Conscience Célébration Demande Différenciation Empathie Entendre un NON Expression Girafe Gratitude Inspiration Jeux Jugement Merci Nonviolence Passivité Peur Colère Pratique Sensations Sentiment Shift Solution Stratégie Tristesse Vidéo Violence YouTube Écoute Émotion

0 0 votes
Évaluation de l'article

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments