TRANSFORMER NOS AUTO-JUGEMENTS EN ALLIÉS

J’ai, depuis aussi longtemps que je me souvienne, des jugements sur moi. Des jugements souvent plus terribles que ceux que j’ai pu porter sur autrui. Un critique intérieur implacable et intransigeant qui ne laisse aucun « faux pas » passer.

Dès lors que je crois que ce qu’il dit de moi est la vérité, je vais limiter la vie qui me traverse, perdre mon pouvoir d’être qui je veux être, me couper de nouvelles opportunités.

Je deviens ce que je crois de moi

Un jugement auquel je crois va s’ancrer en moi. Se transformer en étiquette, cette étiquette en croyance et cette croyance limitante en prophétie auto-réalisatrice. Je deviens ce que je crois de moi.

J’ai pu lire, à de nombreuses reprises, que la solution c’était de pas écouter notre critique intérieur, de le faire taire en ne lui accordant pas d’intérêt. Personnellement je n’y suis jamais arrivé. Faire un « ne pas faire » est déjà compliqué mais mon expérience c’est, que plus je cherche à occulter, à nier quelque chose en moi, plus cela se manifeste intensément !

La Communication Nonviolente, propose un chemin inverse à nos habitudes : Donner de l’attention à nos jugements sur nous !

Mes jugements sont des pensées, ils ne sont pas la réalité !

De prime abord, on pourrait imaginer que ça va donner à nos jugements plus d’emprise mais en regardant en face mes jugements sans les nier, je peux les voir pour ce qu’ils sont : des pensées qui me traversent suite à certaines choses que j’ai dites ou faites.  Mes jugements sont des pensées, ils ne sont pas la réalité !

La réalité c’est ce que j’ai dit ou ce que j’ai fait. Un fait observable, neutre qu’aurait pu enregistrer une caméra. Cette différenciation entre les faits (l’observation) et ce que je me raconte à propos des faits (mes jugements) va me permettre de faire un pas de côté. Ce recul va me mettre sur la piste de ce qui se vit en moi derrière mon jugement.

Car, nos jugements et les ressentis liés à ces jugements sont des messagers.

« Tout jugement est l’expression d’un besoin » Pour entendre vraiment leurs messages, je vais donc laisser pleinement mes chacals s’exprimer, sans censure, sans les diminuer.

Cet espace de défoulement chacal est primordial car plus fort est le jugement, plus important est le besoin derrière.

Chaque jugement qui me traverse est donc une nouvelle opportunité de prendre conscience de besoins précieux pour moi. Vu sous cet angle, ça serait dommage de les faire taire nos chers chacals intérieurs !

Personnellement cette prise de conscience a changé totalement le rapport que j’ai avec mes auto-jugements. Mes chacals sont des cadeaux, un peu mal emballés, mais qui me permettent de me rencontrer profondément et de faire remonter à ma conscience mes élans de vie profond.

A partir de là, je pourrais poser des actions ajustées au service de mes aspirations. Prendre mieux soin de mes besoins et de mon bien-être.

Alors merci mes chers chacals, de vous exprimer si intensément chaque fois qu’un besoin en moi aspire à être davantage inclus dans ma vie.

Voici en images, quelques étapes guidée de mon réel cheminement intérieur et comment mes chacals m’ont permis de contacter une part pleine de vie en moi et qui a donné naissance à cette publication.

Je vous souhaite un beau voyage à l’écoute de vos chacals.
Léti

2021 2022 Amour Auto Empathie Besoin Cartes Chacal Choix Citation CNV Colère Compromis Conflit Connexion Célébration Demande Différenciation Empathie Entendre un NON Girafe Gratitude Harmonie Inspiration Interdépendance Jeux Joie Jugement Merci Nonviolence OSBD Paix intérieure Peur Colère Pratique Reconnaissance Sensations Sentiment Shift Solution Stratégie Tristesse Vidéo Violence YouTube Écoute Émotion

0 0 votes
Évaluation de l'article

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments