L’origine de la COLÈRE 

La colère est une émotion dite « sonnette d’alarme ». Elle nous alerte sur le fait qu’en cet instant nous sommes déconnectés de nos besoins et de la vie en nous.

Lorsque nous sommes en colère nous sommes principalement en lien avec nos pensées à propos de ce que devraient où ne devraient pas être les choses, les autres, la situation. C’est cette boucle de pensées qui alimente notre colère et nous enferme dans l’impuissance.

L’origine de la COLÈRE 

La colère est une émotion dite « sonnette d’alarme ».

Pour retrouver notre puissance, c’est à dire notre capacité d’embellir notre vie, nous pouvons traduire ce « devrait ou ne devrait pas être » en ce que nous voulons vivre c’est à dire nos aspirations et nos besoins.

Lorsque notre dialogue intérieur passe de nos pensées « Il ne devrait pas me parler sur ce ton » à nos besoins : « la douceur et de la considération sont précieux pour moi dans les échanges », notre énergie et nos émotions se transforment.

Lorsque nous sommes à nouveau en lien avec ce que nous voulons vivre, notre puissance créative se déploie POUR notre bien-être et nous retrouvons nos capacités à agir depuis notre axe , ancré dans nos valeurs profondes avec assurance, confiance et ouverture .

Et toi, comment vis-tu ta relation à la colère ?

Besoin Chacal Conflit Consentement Culpabilité Demande Empathie Girafe Gratitude Honte Jeux Outils CNV Jugement Écoute de soi Émotion

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Renan

L’approche présentée dans votre article me rappel la sagesse stoïcienne d’Epictète. Notamment dans sa métaphore de la jarre d’eau. Epictète conseillait de se concentrer sur les aspects de la vie que nous pouvons contrôler, plutôt que sur ceux hors de notre contrôle. De la même manière, en transformant nos pensées de colère en une réflexion sur nos besoins et aspirations, nous choisissons de nous focaliser sur notre pouvoir personnel et notre capacité à répondre positivement aux situations, plutôt que de nous laisser emporter par des émotions destructrices et des circonstances extérieures. Les dirigeants actuels devraient se tourner vers ces sagesses vielles de plusieurs milliers d’années…