Idées reçues sur les émotions #4

LE CŒUR ET LA RAISON

Une partie de nos croyances sociétales sur la raison, qui s’originent notamment dans les travaux de Descartes, nous amènent à croire que la raison et les émotions sont deux systèmes qui fonctionnent séparément.

Il y aurait d’un côté le monde de la raison, l’esprit cartésien, logique qui permettrait de prendre des décisions rationnelles et de l’autre le monde des émotions, les passions, les pulsions qui conduiraient à prendre des décisions irrationnelles.

idee-recue-emotion-apprentie-girafe
Illustration Léti GRIBOUILLE

Dans nos sociétés occidentales, l’esprit logico-mathématique est largement valorisé par rapport à d’autres formes d’intelligences pour prendre des décisions.

A contrario, dans certains milieux du développement personnel, on va valoriser l’émotionnel, le cœur au détriment d’un mental qui est vu comme un frein, un ennemi à bannir pour décider de la meilleure voie à suivre.

Les études récentes en neurosciences, notamment les travaux d’Alain Damasio proposent une autre lecture

Nous avons besoin de nos émotions ET de notre raison pour prendre des décisions ajustées.

Les études montrent que les personnes qui, suite à un traumatisme, présentent des lésions du cortex préfrontal ventromédian (la zone du cerveau qui met en relation la capacité à raisonner avec la capacité à ressentir des émotions) prennent davantage de décisions irrationnelles.

Le test est fait autour d’un jeu fictif de poker, où l’on observe que les personnes qui ont des lésions dans cette zone, persévèrent dans des stratégies qu’elles savent « perdantes » (grosses mises répétées sur des jeux où le gain est faible même en cas de partie gagnante).

Ces travaux nous apprennent que ce sont nos émotions, via les marqueurs somatiques émotionnels qui s’activent en nous, qui nous empêchent de prendre des décisions irrationnelles.

Nos émotions agissent comme des protecteurs au service de notre sécurité immédiate

Nous sommes câblés émotionnellement pour aller dans la direction de ce qui nous est agréable et pour nous éloigner de ce qui présente une perte ou un danger immédiat.

Sans ce mécanisme, toutes les directions serraient possibles et nous ne pourrions pas prendre de décision. Quand nous en prendrions une au hasard, ce ne serait pas forcement au service de notre survie… ce qui diminuerait fortement notre espérance de vie.

Ce mécanisme émotionnel inné est ensuite complété par notre volonté, nos souvenirs d’expériences passées, qui nous permettent d’ajuster plus finement nos choix. Notamment de choisir des directions qui peuvent présenter un inconfort immédiat pour un gain important sur le long terme (aller chez le dentiste pour soigner une carie, suivre un programme de remise en forme…).

Pour résumer, nous avons besoin de tout notre cerveau pour prendre des décisions ajustées à ce que nous vivons

Opposer raison et émotions c’est un peu comme opposer la vue et l’ouïe ! Les deux nous sont utiles, les deux nous permettent de saisir le monde d’une manière unique et c’est leur fonctionnement complémentaire qui crée notre expérience singulière du monde.

Et pour ceux qui veulent aller plus loin pour accueillir tous leurs messages émotionnels, les CARTES , JEUX et RESSOURCES d’Apprentie Girafe sont toujours disponibles dans notre boutique en ligne.

2021 2022 Amour Auto Empathie Besoin Cartes Chacal Choix Citation CNV Colère Compromis Conflit Connexion Célébration Demande Différenciation Empathie Entendre un NON Girafe Gratitude Harmonie Inspiration Interdépendance Jeux Joie Jugement Merci Nonviolence OSBD Paix intérieure Peur Colère Pratique Reconnaissance Sensations Sentiment Shift Solution Stratégie Tristesse Vidéo Violence YouTube Écoute Émotion

0 0 votes
Évaluation de l'article

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments