COMMENT les DÉSACCORDS dégénèrent en CONFLITS ?

Qu’est-ce qui fait que certains désaccords se transforment en conflit ? Comment se fait-il, qu’à partir d’idées différentes nous en venons parfois à nous déchirer, nous agresser ?
 
Pierre Pelissier, psychanalyste et médiateur, après avoir médié des centaines de conflits en a extrait le chemin. Des attitudes que l’on retrouve dans chaque conflit : de la dispute entre enfants, à la guerre entre nations, du désaccord sur la destination des vacances à la querelle de voisinage…
 
Un chemin que l’on arpente sans le savoir et sans le vouloir mais qui nous mène inexorablement vers la rupture du lien.

3 marches vers le conflit

🔥 La première marche vers le conflit est l’ARGUMENTATION.
 
Quand nous pensons que l’autre a tort, nous cherchons à le convaincre par des arguments. Les arguments ne mènent pas à une entente, au contraire, ils aggravent les choses. Personne n’aime avoir tort, l’autre va donc naturellement contre-argumenter. Plus nous argumentons, plus l’autre contre-argumente et plus nous nous énervons mutuellement.
 
🔥 La deuxième marche vers le conflit c’est la MENACE.
 
Devant l’inefficacité de nos argumentaires, nous perdons patience, notre tension augmente et dans l’espoir de frapper un grand coup, nous menaçons. Nous essayons de faire peur à l’autre. « Si tu continue, je vais le dire à maman ». Si vous vous obstinez dans cette voie, il se passer ceci : « « Il va arriver cela si vous faites ça… » Mais les menaces ne sont pas plus efficaces, elles suscitent au contraire davantage d’agressivité et souvent des contre-menaces.
 
Les seules menaces qui font que l’autre se soumet, c’est quand le rapport de force est déséquilibré. Mais il n’y a jamais de réel vainqueur dans un rapport de force. Le vaincu attendra son heure pour se venger à une intensité souvent supérieure.
 
🔥 La troisième marche vers le conflit c’est l’INSULTE, la critique, l’attaque personnelle.
 
Face à une insulte, un jugement, comment ne pas avoir envie d’insulter et juger à notre tour ? Pourtant, l’attaque personnelle n’est pas plus efficace, elle conduit inexorablement vers une contre-attaque. Personne ne s’étant fait traiter d’imbécile n’a répondu « vous avez raison je suis un imbécile, je vais me plier à votre point de vue ». Ça ne fonctionne, ni pour faire changer l’autre d’avis, ni pour qu’il change de comportement .
 
Découvrir ces 3 marches a été pour moi une vraie prise de conscience.
  • Je me suis vu argumenter pour prouver à l’autre qu’il se trompait et que j’avais raison.
  • Je me suis surprise à menacer, « si tu veux que ça se passe comme ça alors moi je ferai ceci et tu t’en mordras les doigts ».
  • Je me suis entendue juger l’autre, le critiquer ! I
IL ne s’agit pas de s’auto-blâmer de juger, menacer, argumente, juste de se voir faire et de constater que que ça ne fait qu’empirer la situation. Ça ne mène ni à l’entente, ni à la paix mais au contraire à plus de tension, de distance, de violence entre nous.
 
Je vous partage aujourd’hui en image « les trois marches vers le conflit de Pierre Pelissier » dans l’espoir que nous soyons de plus en plus nombreux à nous voir lorsque nous commençons à descendre vers le conflit que ce soit sur les réseaux sociaux, en famille, entre voisins ….
 
Parce que se voir agir, c’est augmenter nos possibilités de choisir.
 
� Un désaccord peut aussi être une opportunité de se relier, de mieux se comprendre, de trouver des nouvelles idées, de créer des solutions qui conviennent à chacun.
 
Et pour ceux qui se demandent : Oui mais alors comment on fait autrement ? Voici quelques pistes qui peuvent soutenir la paix relationnelle et diminuer le risque qu’un désaccord se transforme en conflit :
 
⭐️ Être au clair avec son intention : avoir raison ou être en lien
⭐️ Éviter de contre-argumenter, contre-menacer, contre-insulter
⭐️ Écouter pour comprendre ce qui anime chacun derrière ses mots
⭐️ Reformuler pour soutenir la connexion
⭐️ Partager ce qui nous anime une fois que l’autre se sent entendu
⭐️ Inclure les besoins de chacun dans la recherche de solutions ou d’accords
⭐️ Demander du soutien quand nous sommes à notre limite
 
Et vous, sur laquelle de ces 3 marches avez-vous le plus tendance à aller lorsque quelqu’un vous refuse quelque chose ou que vous êtes en désaccord avec les idées de quelqu’un ?
 
—————————————————————
 
Et pour continuer à explorer les chemins alternatifs au rapport de force voici quelques ressources :
 
   – Le livre de Pierre Pelissier : 7 graines de lumières dans le cœur des guerriers chez EYROLLES
 
   – 2 affiches Vivre un Conflit en mode Chacal / en mode Girafe : https://apprentie-girafe.shop/produit/2-affiches-vivre-un-conflit-a-imprimer/
 
Vous pouvez également consulter nos articles sur le conflit :
 
 
—————————————————————

« les 3 marches vers le conflit de Pierre Pelissier » en images :

2021 2022 Amour Auto Empathie Besoin Cartes Chacal Choix Citation CNV Colère Compromis Conflit Connexion Célébration Demande Différenciation Empathie Entendre un NON Girafe Gratitude Harmonie Inspiration Interdépendance Jeux Joie Jugement Merci Nonviolence OSBD Paix intérieure Peur Colère Pratique Reconnaissance Sensations Sentiment Shift Solution Stratégie Tristesse Vidéo Violence YouTube Écoute Émotion

5 1 voter
Évaluation de l'article

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments