MA BOUSSOLE INTÉRIEURE

Lorsque je vivais des moments désagréables, longtemps mon habitude a été de me plaindre, de reprocher. La vie était injuste, les autres des empêcheurs de tourner en rond.

Lorsque je vivais des moments agréables, je me disais que c’était de coups de chance, que je ne devais pas trop me réjouir, de toutes manières le beau temps n’allait pas durer !

Ma vie était une frêle embarcation, emportée par les creux et les vagues et moi je m’accrochais à la coque comme je pouvais, tantôt priant , tantôt maudissant la mer de me trimballer de la sorte !

Mais comme le disait Sénèque : « il n’y a pas de vents favorables pour celui qui ne sait où aller ». Car où aller, je n’en avais aucune idée. Les terres promises étaient toutes trop loin, trop floues, trop inaccessibles pour moi . Toute mon attention était dirigée à l’extérieur pour me protéger de la Vie et j’ignorais que j’avais en moi le pouvoir d’embellir Ma Vie, en mettant ma conscience à l’intérieur .

Savez-vous que nous avons dans le corps un système de navigation ultra perfectionné pour nous orienter dans le flot de la Vie ? Un système qui nous guide dans le brouillard pour nous réorienter quand nous sommes perdus mais qui permet également de conserver et d’alimenter l’axe de ce que l’on aspire le plus à vivre ?

Ce système on pourrait le comparer à une boussole :

Illustration Léti Gribouille – Apprentie Girafe

Si je vis dans mon cœur des ressentis agréables, c’est que mes besoins sont nourris. Je vis alors de l’expansion et de l’ouverture. En prenant conscience de ce vécu,en le célébrant par la gratitude , je l’entretiens.

Si je vis dans mon cœur des ressentis désagréables, c’est que mes besoins ne sont pas nourris. Je vis de la contraction, de la fermeture. Je prends alors le temps d’accueillir ce ressenti, de rencontrer ces besoins si précieux pour moi et de faire des demandes, de poser des actes pour en prendre soin. En faisant cela, je remets le cap vers ce à quoi j’aspire et j’avance à sa rencontre.

Oh, Savoir cela ne rends pas la mer plus calme, les creux et les vagues sont toujours là, mais grâce à ma boussole j’ai appris à surfer. A accueillir mes sensations quand la vie est en creux et à me remettre dans la direction de la vague pour aller vers ce à quoi j’aspire. A me laisser traverser par la puissance de la vie quand je suis au sommet de ce que j’aime vivre et à la remercier pour ce cadeau qui m’est donné.

J’espère que ce texte et ce dessin vous soutiendront dans votre navigation !
Bon voyage à vous !

2020 2021 appréciation autoempathie beauté besoin besoins boussole cartes chacal chacals choisir choix cnv colère compliment connexion contraction célébration Demande deuil Direnon emotion Empathie expansion girafe jeu jugement non nonviolence obligation osbd Pardon pratique relier reproches respiration Saimer sentiment solution vidéo violence youtube écoute émotions

5 1 voter
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments